Comment recruter un Community Manager ?

Représentant d'une marque ou d'une entreprise sur le web, il cherche à développer ou à améliorer la notoriété de celle-ci sur les réseaux sociaux.
En bref
Entre 24K et 45K€
Bac +3
Association, Collectivité territoriale, Entreprise, Société de services, Start-ups, Agences de communication spécialisées
  • Social media
  • Ads
  • Community Management
Être community manager, c'est avant tout avoir une parfaite connaissance des réseaux sociaux. À cela s'ajoute une grande part de créativité ainsi qu'un goût pour la rédaction. La mission principale est de faire vivre, de manière créative, ses idées et de les retranscrire à travers les réseaux sociaux.

Thibaut Ricadat

Community manager

 

Le Community Manager représente une marque ou une entreprise et est garant de son image sur le web. Il est en quelque sorte son porte-parole. Son objectif est de développer ou d’améliorer la notoriété de la marque qu’il représente.

 

Les missions du community manager

Le community manager a la charge de représenter les valeurs de la marque et de diffuser auprès des communautés les messages en corrélation avec les valeurs et objectifs de communication.

 

Création d’une ligne éditoriale adaptée à la stratégie de l’entreprise ou de la marque

Pour la création de la ligne éditoriale, le community manager travaille directement avec le social media manager et le brand content manager (s’il y en a un). A eux trois, ils détermineront le contenu éditorial, les photos et les vidéos à partager sur les réseaux sociaux.

La charte rédactionnelle et la charte graphique sont à définir dans la ligne éditoriale.

Plus largement, c’est toute la stratégie social media sur laquelle le community manager va être amené à travailler, sous la direction du social media manager. Cette stratégie doit être mise en place dans le but d’atteindre les objectifs de communication, marketing et commerciaux fixés par l’entreprise. La stratégie social media cherchera à susciter de l’interaction avec les communautés de la marque dans le but d’accroître la visibilité des messages diffusés.

 

Assurer une veille permanente sur le web

Le community manager doit assurer deux types de veille sur le web :

  • La veille technologique permet de se tenir informé des dernières fonctionnalités sur les réseaux sociaux. Cela permet aussi de connaitre les bonnes pratiques à utiliser.
  • La veille concurrentielle est elle aussi très importante. La veille constituera un vivier d’actualité à relayer permettant de crédibiliser l’expertise de la marque sur le secteur. Le Benchmark permanent des actions menées sur les réseaux sociaux et l’analyse des thématiques exploitées par les concurrents sont très intéressants. Ils peuvent être une source d’inspiration sur l’optimisation de sa propre ligne éditoriale.

Cette veille doit être assurée continuellement. Le community manager doit se laisser du temps dans son planning pour assurer une veille technologique et concurrentielle. La veille est très importante sur le long terme, elle permet de se tenir aux faits du marché et des nouvelles fonctionnalités.

 

Création d’un planning de publication

Le community manager gère les accroches des publications. Pour cela, il doit connaitre le ton à adopter. Celui-ci différera selon les réseaux sociaux : il ne sera ainsi pas le même sur Facebook que sur LinkedIn.

En amont de la mise en ligne des publications, le community manager aura aussi défini la sémantique et la transmission des valeurs.

Le discours marketing, la communication et la création graphique sont d’autres missions indispensables à effectuer en community management. S’il est seul, le community manager devra gérer la création graphique par lui-même. Sinon, il travaillera sur ce sujet avec le graphiste.

Le community manager gère également la programmation. C’est lui qui définit les moments les plus propices à la publication de contenu sur les différents réseaux sociaux. Les horaires de publication conseillés ne sont pas les mêmes sur Instagram ou sur LinkedIn par exemple.

 

Modération des commentaires sur les réseaux sociaux

Que ce soit sur Facebook, Instagram, LinkedIn… le Community Manager doit veiller aux commentaires laissés par les personnes suivant l’activité de l’entreprise, pour garantir un respect et une bonne image vis-à-vis de cette dernière. Idéalement, son objectif est de générer du conversationnel en étant à l’initiative de la création de conversation. Il peut aussi s’introduire dans des conversations qui permettront de porter au grand jour les messages et les valeurs de la marque.

illustration-réseaux-sociaux-smartphone

Proposer un contenu digital pertinent sur les réseaux sociaux et fidéliser sa communauté

Pour proposer un contenu digital pertinent, la première étape est de planifier la mise en ligne des contenus. Cela permettra d’assurer une gestion des publications et de poster un contenu adapté au bon moment.

Le community manager peut interagir avec sa communauté pour la fidéliser. Il renforce ainsi le sentiment d’appartenance pour les personnes avec lesquelles il interagit.

Il a aussi pour objectif d’améliorer ses statistiques de diffusion (taux d’engagement). Pour cela, il doit publier des contenus avec un potentiel viral.

Il doit également posséder un relationnel client important. Si le community manager travaille dans une agence, il échange alors avec des entreprises. Pour l’avancée des différents projets, il lui est alors indispensable de posséder une gestion de la relation client de qualité.

 

Utiliser des outils de gestion des réseaux sociaux

Pour gagner en productivité mais aussi pour se faciliter la tâche au quotidien, le community manager utilise des outils lui permettant de gérer plus aisément ses réseaux sociaux :

  • Hootsuite est un outil qui regroupe la majorité des réseaux sociaux sur un même tableau de bord.
  • Agorapulse permet de gérer les publications et les interactions sur les différents réseaux sociaux. Vous pourrez par exemple planifier vos publications avec cet outil.
  • Tweetdeck est l’outil par excellence de Twitter. Il permet d’interagir rapidement sur la plateforme.
  • Linktree permet de rendre visible vos liens vers les autres réseaux sociaux sur Instagram.
  • Mention mesure l’évolution de la popularité et de la e-reputation de l’entreprise.
  • Google Analytics permettra de mesurer l’impact des publications des réseaux sociaux sur le site Internet de l’entreprise.
  • Trello facilitera le travail du community manager : il pourra gérer les projets qu’il a à mener et noter les tâches à réaliser.
  • Pixabay ou Unsplash sont des banques d’image gratuites qui peuvent être utilisées par les community manager.

 

Organisation d’évènements

Pour animer sa communauté, le community manager peut proposer des jeux-concours dans le but de la stimuler.

Il peut aussi organiser des évènements pour réunir physiquement la communauté. Pour cela, il devra communiquer en amont sur ces événements. Pendant l’événement, il relaye les faits marquants et fera ensuite un bilan final. Cette communication doit se faire dans un but de gain de notoriété.

 

Gestion des influenceurs

Pour représenter les valeurs de la marque, le community manager peut choisir de solliciter des influenceurs. Pour cela il est nécessaire d’effectuer une veille sur les influenceurs qui correspondent à l’image de l’entreprise. Ensuite, le community manager devra discuter avec eux sur les modalités de la collaboration.

L’objectif sera de s’appuyer sur la notoriété des influenceurs. Cela permettra de rendre plus visible sa marque lors d’opérations spécifiques tel que le lancement d’une gamme de produits, un anniversaire ou la promotion d’un évènement.

 

Gestion des contenus sponsorisés

Le community manager peut mettre en place des campagnes sponsorisées sur Facebook, Instagram, LinkedIn, Twitter etc. Il doit donc gérer les interfaces publicitaires des différents réseaux sociaux et maitriser les différents objectifs et formats de publicité.

Facebook Business Manager doit être maitrisé par le community manager. Cet outil est utile à la fois utile pour Facebook et Instagram.

De fait, il doit connaitre les différents objectifs de campagne et les différents formats publicitaires.

 

Assurer un reporting des performances sur les réseaux sociaux

Le community manager assure un reporting des performances pour mesurer l’efficacité des publications ou des éventuelles campagnes sponsorisées. Pour cela, les réseaux sociaux proposent directement des tableaux de bord qui donneront des graphiques sur le taux d’engagement, l’acquisition et la fidélisation des membres. Il peut aussi utiliser des applications tierces qui l’aideront à automatiser son reporting.

 

 

Le profil recherché

Des qualités rédactionnelles et une excellente maîtrise de l’orthographe

Une excellente maîtrise de l’orthographe et de fortes qualités rédactionnelles sont essentielles, sans oublier de bonnes capacités d’analyse et de synthèse qui lui seront nécessaires à l’élaboration du reporting. Le community manager doit être capable d’écrire un contenu de qualité, adapté à la charte éditoriale de l’entreprise.

Les études effectuées

Le community manager disposera à minima d’un BTS communication ou un DUT Information-Communication.

Il peut ensuite poursuivre par un bachelor en communication/marketing ou community management. Le community manager a la possibilité d’aller jusqu’à bac + 5 en se spécialisant en marketing digital.

Malgré tout, le community manager peut provenir d’autres filières comme les filières journalistiques, multimédias et artistiques. Parfois même, il peut venir d’une formation technique. Par exemple, un étudiant en pharmacie peut se spécialiser en community management pour communiquer sur une marque pharmaceutique.

évolution-social-media-manager

Une possible évolution dans le métier

Le poste de Community Manager offre, après plusieurs années d’exercice, des possibilités d’évolution vers un poste de Social Media Manager. Il apporte alors une dimension stratégique à ses missions. Le community manager peut aussi devenir chef de projet digital.

 

 

 

Les compétences du community manager

 

Maitrise des algorithmes des réseaux sociaux

Les algorithmes sur les réseaux sociaux ont été créés dans le but de placer les contenus les plus pertinents en évidence.

EdgeRank, l’algorithme de Facebook, est le premier algorithme à maitriser lorsqu’on est community manager. C’est lui qui définit l’ordre des publications visibles sur le fil d’actualité du réseau social.

Il faut aussi avoir connaissance de l’algorithme de LinkedIn et de ses spécificités, comme l’importance d’avoir des réactions à sa publication dans la première heure.

Le community manager doit donc maitriser les spécificités algorithmiques de chaque réseau social.

Une bonne culture générale du marketing

Une très bonne culture générale et marketing est importante pour un Community Manager. Il doit être à la pointe des dernières tendances web et des nouvelles fonctionnalités.

 

Maitriser les différents médias sociaux

On demande à un Community Manager de maîtriser les différents médias sociaux, les outils et techniques de veille ainsi que les outils de mesure d’audience et de statistiques.

Les réseaux sociaux que devra maîtriser le Community Manager sont :

  • Facebook
  • Instagram
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Snapchat
  • Tik Tok
  • Youtube

 

Savoir utiliser les outils de PAO

Il manie également les outils de PAO comme Photoshop, Illustrator ou InDesign sans pour autant être graphiste de métier. Final Cut Pro ou Imovie sont des outils de création vidéo que le community manager sera également amené à utiliser. La vidéo est très tendance sur les réseaux sociaux, le community manager doit donc gérer la création de ce format. Pour cela, il peut également assurer la création de vidéos avec son smartphone via des applications comme InShot ou Power Director.

Scribus est un autre outil de création graphique qui peut être utilisé par le community manager.

Il s’aide d’outils comme Mojo pour la création de stories ou Canva pour la création graphique de ses publications.

 

Connaissance des techniques de SMO

Le Social Media Optimization désigne l’ensemble des techniques qui ont pour but d’augmenter la visibilité d’une entreprise ou d’une marque sur les réseaux sociaux. Le community manager doit connaitre les règles, comme par exemple l’optimisation du référencement d’une vidéo sur LinkedIn ou l’utilisation de hastags cohérents pour l’entreprise sur Twitter.

 

 

Le test Tridan pour un community manager

Evaluer ses compétences digitales avec le test Tridan+ Marketing Digital

Pour mesurer le potentiel technique d’un community manager, il est possible de faire passer aux candidats le test Tridan+ Marketing Digital. Vous aurez ainsi un radar cartographiant les  compétences opérationnelles du candidat sur les 6 socles de compétences du marketing digital.

Le test Tridan+ Marketing Digital vous donnera aussi des indications sur la culture digitale du candidat et son potentiel technique.

radar-de-compétences-community-manager

 

Le test Tridan Expert Social Media

Pour recruter un community manager, le test le plus adapté sera le test Tridan Expert Social Media. Il évaluera les compétences de vos candidats sur des aspects de :

  • Brand content
  • Culture réseaux sociaux
  • Social selling
  • Stratégie
  • Technicité
  • Tools

C’est donc l’ensemble des compétences que doit posséder un community manager qui sont évaluées dans ce test. Si vous souhaitez recruter un community manager possédant des compétences opérationnelles en social selling par exemple, le radar vous donnera une indication visuelle des compétences du candidat, complété par un score sur 1000.

 

Les questions à poser lors d’un entretien pour un poste de Community Manager

  • Quel outil peut vous aider à la création de stories Instagram ?
  • Sur quel réseau social peut-on utiliser le format court « Reels » ?
  • Quelles sont les deux types de veille que doit assurer un community manager ?
  • A quoi sert la fonctionnalité « Manage Activity » de Facebook ?